AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui veut une Lemonade ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lemon R. Anderson
avatar

Avatar : Comme d'hab je sais pas !
(C) : Boo
Messages : 72
Âge : 30 ans
État Civil : Célibataire
Profession : Barmaid


MessageSujet: Qui veut une Lemonade ?   Mar 5 Juin - 16:15


Qui veut une Lemonade ?


Ce soir là, comme la majorité des soirs d'ailleurs, Lemon était de service au Blue Moon, le bar dans lequel elle travaillait depuis maintenant plusieurs mois, voir même peut être une année ? Le temps passait si vite qu'elle ne s'en rendait pas compte, mais ce qui était sur, c'était qu'il s'agissait là d'un vrai travail pour elle. Jamais jusqu'à maintenant elle n'avait gardé un travail aussi longtemps, alors autant dire que du haut de ses trente ans, elle avait un CV à en faire pâlir plus d'un. Depuis ses dix-huit ans elle travaillait et elle avait endossé bon nombres d'uniformes. Elle avait été pendant un temps nounou, le soucis étant qu'elle avait du mal à avoir de l'autorité sur ce jeune garçon de quatorze ans qui voyait en elle la femme parfaite, celle qui allait lui voler sa virginité. Au moins de trois semaines elle avait lâché l'affaire, disant aux parents qu'ils feraient mieux d'aller lui faire consulter un psy. Ensuite, elle avait été pompier volontaire ... et rémunérée un petit peu tout de même. Là par contre ça avait duré trois mois, trois mois jusqu'à ce qu'un des alcooliques que l'on devait secourir ne s'avère être son père. Situation cocasse quelque peu honteuse, elle avait décidé que sauver la vie des autres n'était pas fait pour elle. Gardienne de maison, là non plus ça ne lui convenait pas, elle s'emmerdait ferme ! Promeneuse de chiens ... lorsque ce magnifique labrador Simba lui avait bouffé sa paire de bottes qui lui avait coûté 120$ là aussi elle avait pris conscience que les animaux et elle ça faisait deux. Du moins, elle les aimait bien ... chez les autres. Plusieurs années passèrent jusqu'à ce que finalement elle ne se présente devant ce bar où les frères Reed cherchaient une serveuse ! Bingo ce boulot était parfait pour elle, elle en était sure ! Bon, elle n'avait pas vraiment d'expérience, ne savait pas changer un fût de bière ou encore servir les bonnes doses pour un baby, mais qu'importe, elle apprenait vite et puis les factures ils fallait les payer et elle n'allait pas non plus continuellement demander de l'argent à son jumeau pour pouvoir subsister. Non, non et non ! Ce boulot là, ce serait le sien et elle ne le lâcherait pas ... voilà comment au final sans aucunes expériences dans ce milieu là, elle était devenue la barmaid préférée de ses patrons.

Deux heures du matin, les derniers clients venaient de partir, il était donc temps pour elle de ranger un peu la sale pour le lendemain. Montant les chaises sur les tables, la jeune femme était entrain de chantonner sur une chanson d'Aretha Franklin lorsqu'elle entendit la porte s'ouvrir derrière elle. Pourtant, il lui semblait bien avoir tourné le panneau pour indiquer aux passants qui déambulaient encore dans les rues que le bar était fermé. Quelque peu agacée, la jeune femme se disait que jamais elle ne parviendrait à fermer tranquillement.
« C'est fermé... » Se tournant vers la porte, la jeune femme s’interrompit en voyant Noah Reed, jeune quadra plutôt sexy qui était malheureusement son patron ! « Bonsoir Noah » Petit sourire en coin, la jeune femme lui tourna alors le dos, continuant de faire ce qu'elle était entrain de faire, se disant qu'il venait sans doute pour aller voir la caisse et voir la recette de la soirée. Bon dieu, pourquoi fallait il qu'il soit son patron ... mais il fallait l'avouer que dans un sens, elle aimait bien aussi leur relation, c'était amusant de se relancer la balle l'un et l'autre comme ça continuellement. Enfin parfois le "continuellement" risque de s'avérer un peu chiant !



Toutes les filles devraient refuser les règles du jeu stupide qu’on nous impose et qu’on s’impose à nous-même. Il ne faut pas être trop grosse, ni trop maigre. Il ne faut pas avoir la peau trop claire, ni trop foncée, il ne faut pas être trop délurée, ni trop coincée, pas être trop intelligente, ni trop bête. Il faut être soi-même mais tu as intérêt à être dans la norme.


Dernière édition par Lemon R. Anderson le Ven 8 Juin - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noah L. Reed
avatar

Boo the ghost fonda
Avatar : sean patrick flanery ♥♥♥
Messages : 191
Âge : 43 ans
État Civil : séparé! faites signe si vous voyez mme reed qu'il puisse divorcer!
Profession : proprio d'une orangeraie, d'une écurie, d'un bar, investisseur dans les entreprises de la ville et le reste du temps juste un awesome cowboy with an handsome cheval!
Mes colloques : une adorable fille trop parfaite et un little bro' de la muerto! ... oh et un mollusque qui se pense dur à cuire qu'on ne saurait tarder à éduquer!
Me rejoindre : sur mon phone pour tout et n'importe quoi, acceptation garantie sans visite d'un représentant! et sinon, tu peux toujours m'envoyer un mail Gustave!
Mon secret : chelsea n'est pas la fille biologique de celle qu'elle appelle maman... sa véritable mère est décédée à l'accouchement

THINGS I HAVE TO DO
Instaurer la règle trente-sept qui dit que papa est cool même avec un sombrero sur la tête en exécutant -avec brio évidemment- la danse des canards!
Instaurer la règle onze qui dit que Reed Jr. n'a plus le droit de donner des conséquences qui impliquent un sombrero et la danse des canards lorsque papa perd son pari =.=
MessageSujet: Re: Qui veut une Lemonade ?   Mer 6 Juin - 10:26

Deux heures du matin et il se trouvait au centre-ville à bord de sa vieille Betty? –aka son vieux pick-up qui ne valait plus un clou, mais vous savez… les hommes et leurs engins à moteur… une grande histoire d’amour =.=’
Eh bien oui, Noah était au centre-ville à deux heures du matin! Il avait diné avec le maire, une bonne soirée bien sympathique à parler d’investissement et etc etc. Ceci pouvait paraitre ennuyeux, mais pas pour le texan. Cette ville l’avait accueilli, lui avait permis de devenir quelqu’un et d’avoir son petit paradis. Il pouvait parler d’investissement et de chiffres pour la rendre meilleure pendant toute la nuit! Mais ça n’avait pas duré toute la nuit. Plutôt jusqu’à presque minuit. Ensuite l’homme d’affaire était rentré chez-lui, avait pris une bonne douche, zappé sur la télévision suffisamment longtemps pour comprendre qu’il n’y avait rien d’intéressant –à quoi bon payer pour plus 700 chaines si elles étaient toutes pourries! Vers minuit trente, il était allé se couché pour s’endormir rapidement.

Seulement voilà, il avait fallu qu’il rêve. Un rêve avec des petites fées, un trou noir, des farfadets et une licorne… On vous passe les détails, mais dans le coffre des farfadets, il y avait un cocktail étrange que Noah n’avait jamais vu. Alors quand il se réveilla presque en sursaut une heure plus tard, il avait les yeux un peu exorbités, mais un sourire aux lèvres.

Je suis un géni!


Et c’est à cause du rêve le plus étrange de l’année, persuadé d’avoir eu une vision offerte par le Saint Seigneur, que Noah avait enfilé un pantalon et monté à bord de sa vieille Betty pour filer droit au centre-ville.
Il ne pouvait pas faire ça chez-lui?
Bien sûr que non! Certes, l’homme avait une collection d’alcool à faire pâlir n’importe quel ado avide de festivités –seul problème de Chelsea ici était que son père ne partait jamais en vacances, ou à tout le moins sans elle, alors c’était plutôt mal pour faire une fête et dévaliser l’alcool de daddy— mais ce n’était pas suffisant! Ce n’était pas assez précis. Il n’y avait pas assez de choix. Mais au Blue Moon, haha! Il y aurait tout ce dont Noah avait besoin.

Alors oui, il s’était pointé au bar –dont il était propriétaire alors il avait bien le droit!— à deux heures du matin. Il y avait encore au minimum un employé si le bonhomme en croyait l’éclairage diffue qui s’échappait de la vitrine. L’enseigne était éteinte, mais le brun se priverait-il de faire comme chez-lui quand c’était lui qui payait les factures? Bien sûr que non! Se garant le long du trottoir, il éteignit le moteur de sa Betty et quitta le véhicule, jonglant avec ses clés. Il ne verrouillait pas? Franchement, qui lui volerait sa bicoque et surtout à deux heures du matin quand les rues étaient vides?

L’accueil froid de Lemon ne fit réagir en rien le texan et il avait bien fait de ne pas le prendre personnel puisqu’elle n’avait pas dû le voir avant de parler. Au « bonsoir Noah » l’homme tourna la tête dans sa direction avec un franc sourire.

Hellow darling!

Et il trouvait le moyen d’être énergique en plus?
Bha si, ça vous surprend? Il avait une idée. Et cet homme avec une idée derrière la tête était un homme à fuir!

Se dirigeant directement derrière le bar, son index tapotant pensivement ses lèvres, le brun faisait maintenant dos à la femme, observant les bouteilles qui reposaient sur les tablettes du mur. Il en saisit ensuite plusieurs au hasard pour les poser sur le comptoir de bois derrière lui. Quand son choix fut complet, il s’empara d’un shaker sous le bar et y mit de la glace concassée avant de commencer à mélanger diverses quantités des bouteilles qu’il avait sorties.

J’ai fait un rêve incroyable Lemon! Et pour une fois tu n’étais pas dedans en petite tenue.

… Typique =.= Mais tant qu’il ne mentionnait pas les farfadets, il avait peut-être une chance de s’en tirer sans trop maltraiter sa santé d’esprit –si santé d’esprit il y avait…

Maniant les bouteilles avec aisance et dextérité, il mélangeait avec cette insouciance qui pouvait nous susurrer qu’il ne faisait pas trop gaffe à ce qu’il faisait. Et ouais, il faut savoir que parmi ses petits boulots de survie pendant cette année où il avait complètement disparu des écrans –à savoir année de ses 25 ans, où il était revenu marié avec Chelsea dans les bras— Noah avait fait un peu barman… et on admet aussi que Miles lui enseignant l’art de manier les bouteilles à la maison, mais il ne s’agit là que d’une lubie parmi tant d’autres alors nous passerons les détails et surtout les bouteilles sacrifiées à l’apprentissage. Que de deuil pour les frères Reed x_x

Disparaissant quelques secondes pour le petit frigo qui cachait les choses à garder au frais, le bonhomme réapparu avec une orange –ne cherchez pas, il utilise ses damnées oranges dans tout— qu’il trancha rapidement en quartiers pour ajouter un peu de jus d’orange frais à sa mixture. Et il se mit à shaker le tout.
Était-il réellement nécessaire de se déhancher le popotin en prime?
Bien sûr que si, c’était un geste très important dans le processus de fabrication!!
… ou alors Noah aimait juste beaucoup trop se remuer les fesses, au choix!



it was one time, one! this kid insult the old betty –yeah the car have a name so what– and i had no choice but educate him a little bit… why a race? honestly, sheriff, i didn’t think you were here! ... oh and, if we can not tell about this to my daughter or my brother... =.=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yousworeyounevertell.forum-canada.com/t265-noah-luka-reed-the-weird-cowboy-of-pinecrest http://yousworeyounevertell.forum-canada.com/t288-noah-l-reed http://www.fanfiction.net/s/8117313/1/Between_live_and_survive

Lemon R. Anderson
avatar

Avatar : Comme d'hab je sais pas !
(C) : Boo
Messages : 72
Âge : 30 ans
État Civil : Célibataire
Profession : Barmaid


MessageSujet: Re: Qui veut une Lemonade ?   Ven 8 Juin - 20:25

Normalement à cette heure-ci, en pleine nuit, les rues sont vides ou quasiment. On ne va croiser que les quelques fêtards qui rentrent chez eux ou alors ceux qui travaillent la nuit, parce que oui, la nuit il y a tout un monde qui s'éveille, bien que plus calme que la journée. C'est peut être bizarre, mais Lemon adorait la nuit, elle aime bien sortir flâner dans les rues désertes ou encore se décider à aller faire son footing. C’était plutôt inconscient pour une femme, surtout en ce moment avec tout ce qui se passe dehors, mais Lemon avait toujours eu ce petit côté intrépide … un peu trop fou tout de même il faut bien l’avouer.
Les derniers clients de servis, la jeune femme commença à compter et ranger la caisse au bureau avant de finalement retourner dans la sale pour pouvoir faire un peu de ménage pour le lendemain. Lorsque tout le monde partait enfin, c’était là où elle pouvait souffler. La brunette appréciait ces moments là où elle se retrouvait en général toute seule dans le bar. Un peu de musique, et la voilà entrain de ranger la sale, faire les dernières machines de verres, bref c’était le moment propice pour se détendre.

Entendant la porte s’ouvrir, elle semblait directement agacée, prête à rouspéter et dire que l’écriteau n’était pas écrit en chinois, elle se ravisa directement en voyant son patron, ou plutôt un de ses patrons : Noah Reed. Un sourire vint directement se coller sur son visage en l’apercevant suivit d’un bonsoir. Elle le suivit alors du regard, il semblait totalement absorbé par quelque chose et elle se demandait bien par quoi. Posant la chaise qu’elle tenait dans les mains, elle avança alors vers le bar avec un sourcil levé tout en l’observant s’affairer. Mais qu’est ce qu’il était entrain de faire ?

« Dommage … » répondit elle avec un sourire amusé lorsqu’il lui dit qu’elle ne se trouvait pas en petite tenue dans son rêve avant de reprendre venant s’appuyer sur le bar, les coudes posés sur le bois et ses mains soutenant son visage. « Alors dis moi tout, ton rêve c’était sur … ? Tu t’es réveillé et tu t’es dit que tu allais participer au concours national de meilleur barman, donc tu as décidé de te mettre déjà au boulot parce que tu sais que tu vas avoir beaucoup de travail ? » Petit ricanement de la part de Lemon qui se moquait ouvertement de son patron, néanmoins, elle était vraiment curieuse de savoir de quoi il en retournait. L’observant toujours, la demoiselle se retint de rire en le voyant entrain de se remuer plus lui et ses fesses que le shaker lui-même. Franchement, Noah était vraiment un cas … mais un cas terriblement sexy, d’ailleurs elle ne put s’empêcher de se mordiller doucement la lèvre inférieure et pour une fois ce n’était pas calculé comme geste.

« Tu sais que trop mélanger d’alcool c’est mauvais … si j’étais à ta place je ferais quand même attention » Oui parce que à ce rythme là, en mélangeant tout et n’importe quoi il allait créer une vraie bombe atomique, le genre d’alcool qui vous démonte totalement avec seulement une gorgée … et c’est pas comme ça qu’ils feraient des affaires… le but c’était quand même de doser suffisamment pour donner l’envie au client d’en reprendre sans trop se saouler.



Toutes les filles devraient refuser les règles du jeu stupide qu’on nous impose et qu’on s’impose à nous-même. Il ne faut pas être trop grosse, ni trop maigre. Il ne faut pas avoir la peau trop claire, ni trop foncée, il ne faut pas être trop délurée, ni trop coincée, pas être trop intelligente, ni trop bête. Il faut être soi-même mais tu as intérêt à être dans la norme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noah L. Reed
avatar

Boo the ghost fonda
Avatar : sean patrick flanery ♥♥♥
Messages : 191
Âge : 43 ans
État Civil : séparé! faites signe si vous voyez mme reed qu'il puisse divorcer!
Profession : proprio d'une orangeraie, d'une écurie, d'un bar, investisseur dans les entreprises de la ville et le reste du temps juste un awesome cowboy with an handsome cheval!
Mes colloques : une adorable fille trop parfaite et un little bro' de la muerto! ... oh et un mollusque qui se pense dur à cuire qu'on ne saurait tarder à éduquer!
Me rejoindre : sur mon phone pour tout et n'importe quoi, acceptation garantie sans visite d'un représentant! et sinon, tu peux toujours m'envoyer un mail Gustave!
Mon secret : chelsea n'est pas la fille biologique de celle qu'elle appelle maman... sa véritable mère est décédée à l'accouchement

THINGS I HAVE TO DO
Instaurer la règle trente-sept qui dit que papa est cool même avec un sombrero sur la tête en exécutant -avec brio évidemment- la danse des canards!
Instaurer la règle onze qui dit que Reed Jr. n'a plus le droit de donner des conséquences qui impliquent un sombrero et la danse des canards lorsque papa perd son pari =.=
MessageSujet: Re: Qui veut une Lemonade ?   Mer 20 Juin - 20:51

Je sais, je tâcherai de me rattraper au prochain.

… Au prochain rêve? Comme dans : je ferai un effort pour rêver de toi en petite tenue la prochaine fois.
Et pourquoi pas! Où était-il écrit qu’un propriétaire de bar ne pouvait pas promettre à sa serveuse préférée de rêver d’elle en petite tenue?
… Sûrement plus ou moins au même endroit qu’il était question de harcèlement sexuel si tu veux réellement le savoir.
Peu importe. Lemon n’était pas une prude coincée au chignon serré, elle! Elle comprenait toute la nuance dans l’essence du Noah des plaines texanes. À savoir que même lorsqu’il parlait de sous-vêtements et de rêves pervers, il fallait savoir doser et prendre ça à la légère… Même s’il comptait vraiment revoir cette question de rêve en petite tenue avec le plus grand sérieux.
Tu réalises qu’elle pourrait te poursuivre?
Mais ce serait trop beau *.*
… Au sens juridique du terme, pas stalker, abruti >.<

Enfin bref, la question des rêves pervers à caractère juridiquement délicats étant réglée, l’énergumène pouvait se concentrer sur sa vision que lui avait offerte les dieux – parce que forcément une telle vision ne pouvait pas avoir été la donation divine d’un seul dieu! – et il passa à la conception du Saint cocktail parmi les saints.
À comprendre ici qu’il mélangeait divers alcool au pif sans avoir la moindre idée ce qu’il faisait! Mais comme dans tout ce qui caractérisait Noah, le secret était dans l’assurance! Il ne savait pas du tout ce qu’il était en train de faire, mais il donnait l’impression de le savoir et c’était tout ce qui comptait. Le secret de la réussite était dans la believe attitude, c’était en grande partie là-dessus que reposait sa fortune.
En clair, tu as réussi parce que t’es assurément chanceux!
… Haha, mort de rire, super jeu de mots =.=

Ne dis pas n’importe quoi.

Dit le champion toutes catégories >.>

Si je voulais remporter le concours du barman internationalement cool, je changerais d’abord de sexe. Tout le monde sait que les filles sexy sont avantagées.

Et pour le bien de nos yeux, surtout, ne devient pas une femme Noah…
Grand dieu non! Reed n’était pas égoïste au point de plonger les femmes de Pinecrest dans l’horreur! Que deviendraient-elles sans le doux fantasme de pouvoir séduire le cowboy de ces dames?! Une horrible tragédie qu’il ne comptait pas infliger à la population féminine de la ville, n’ayez crainte humble lecteur.
Enfin bref, arrivant au grand moment de vérité, le bonhomme apposa le couvercle au shaker pour remuer sa mixture improviser avec toute la sensualité dont il était capable – à comprendre ici strictement aucune, n’oubliez pas que les papas sont doués de nature à danser de manière complètement ridicule.

T’en fait pas, mon deuxième prénom c’est Danger.

… C’était pas Luka?
Si, mais c’est presque pareil!
Parce qu’il y a un A dans les deux j’imagine =.=

Mais peu importe son véritable deuxième prénom, l’actuel Noah Luka – ou Danger vraisemblablement – Reed termina de shaker son Saint cocktail parmi les saints et s’empara d’un charmant verre destiné aux préparations à saveur exotique pour y verser son mélange. Il ajouta une petite ombrelle – parce qu’un cocktail sans ombrelle n’était pas un cocktail digne de ce nom – et un quartier d’orange pour enjoliver la présentation. De son regard fier et son torse bombé du mâle typique ayant réussi, il toisa sa création avant de s’emparer du verre et de le porter à ses lèvres. Quelques centimètres avant destination, cependant, il s’arrêta pour flairer le résultat, plissant les yeux de concentration. Car oui, l’énergumène était concentré malgré l’heure et surtout malgré ce qu’il était en train de faire! – et on se demande encore quel était l’objet précis de ce qu’il faisait…

L’insatisfaction lisible sur son visage ne disait rien de bon. Ce pourquoi, le texan s’empara de la petite bouteille de Tabasco pour ajouter une goûte à ce fameux verre qu’il songeait déjà à proposer pour la canonisation – bha oui, s’il voulait que ça devienne le Saint cocktail parmi les saints, il fallait d’abord qu’il devienne un saint, logique!
Ensuite il ramena le verre à ses lèvres. Un dernier regard pour la splendide barmaid témoin malgré elle de ce drame prodige!! et il but une bonne lapée du liquide à la couleur plus que suspecte.

Noah allait-il survive à cette dégustation?
Lemon allait-elle devoir composer le numéro des urgences? – à ce propos nous espérons qu’elle fut suffisamment intelligente pour composer le 9 puis le 1 et d’attendre la réaction du patron pour composer l’autre 1
Mais la plus grande question était : est-ce que Robin allait enfin se débarrasser de ses collants fluo?!!
Vous le saurez au prochain épisode à la même batheure et à la même batchaine!!


Spoiler:
 



it was one time, one! this kid insult the old betty –yeah the car have a name so what– and i had no choice but educate him a little bit… why a race? honestly, sheriff, i didn’t think you were here! ... oh and, if we can not tell about this to my daughter or my brother... =.=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yousworeyounevertell.forum-canada.com/t265-noah-luka-reed-the-weird-cowboy-of-pinecrest http://yousworeyounevertell.forum-canada.com/t288-noah-l-reed http://www.fanfiction.net/s/8117313/1/Between_live_and_survive

MessageSujet: Re: Qui veut une Lemonade ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui veut une Lemonade ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You swore you'd never tell ::  :: le centre-ville :: les divertissements-